1887 – Le Grand Hôtel

En 1885, Juliette Legendre, victime d’une forte anémie, était venue faire une saison dans l’hôtel Saint-Georges de la famille Géneau et retrouve la santé. Avec son frère Ernest, ils décident tous les deux, de tout faire pour convaincre leur père Alphonse de construire une résidence familiale.

Au printemps 1886, la villa Claudine angle nord-est de la rue Saint-Alphonse (Léon Garet, aujourd’hui) et du boulevard de la Mer (Docteur Jules Pouget aujourd’hui), sort du sable, elle devient plus tard Rose de Mai et accueille toute la famille Legendre.

En 1886, Alphonse Legendre, fortement poussé par son fils Ernest, et parce que sa fille Juliette avait été guérie lors d’un séjour au Touquet se lance dans la construction du Grand Hôtel mais alors qu’il est à trois quarts construit, au prix de nombreuses difficultés, un ouragan frappe une grande partie de la structure, il est nécessaire de remplacer les nombreux morceaux de bois et de recommencer la construction. En 1887, l’hôtel est terminé, les dépenses s’élèvent à 13 000 F, beaucoup plus que prévu et surtout un gros risque pour un hôtel dans un désert de sable. Il est d’abord, un imposant hôtel entièrement fait de bois. Il est construit en 1886-1887 sur les plans de l’architecte Charles Billoré par la société Legrand.

Quand Mr Alphonse Legendre l’ouvrira, en 1887, la petite hôtellerie n’aura plus raison d’être.

En 1887, au mois de mai, Ernest Legendre fait paraitre un numéro exceptionnel annonçant l’ouverture du Grand-Hôtel qui appartient à son père et construit sur ses conseils. Il écrit : « Malgré les efforts d’une tempête terrible, et dont se sont réjouis des adversaires plus ridicules encore que malveillants, le Grand-Hôtel, qui fait honneur au talent du principal architecte de la plage, Charles Billoré, et au zèle de ses auxiliaires, M. Legrand et les employés de son équipe, sera exploité à l’époque et dans les conditions indiquées ».

L’hôtel a été inauguré le 14 juillet 1887, sous la direction de Martial Leprêtre, propriétaire de l’hôtel du Périgord à Amiens. En 1890, le grand Hôtel, y annexe une grande salle de danse, dans la partie de terrain qui a été laissé libre entre elle et la villa à côté de M. Greisch, cette pièce devient le casino municipal de Paris-Plage.

Les frères Albert, Guillaume et Denis Leon Rue, tous deux nés à Paris, reprennent la direction de l’hôtel. Enfin, Alphonse Legendre vend l’hôtel, le 25 mars 1901, il est décédé quelques jours plus tard, le 6 avril. Les frères de la Rue sont aussi des croupiers du casino municipal, ils vont faire du Grand Hôtel, un hôtel de luxe. Ouvert du 25 juin au 1er octobre, il dispose de 70 chambres. Fin19ème siècle-début 20ème siècle, il est toujours le Grand Hôtel: il centralise les grands évènements comme le banquet qui suit l’inauguration, le 15 juillet 1900, dans la reconstruction du pont d’Étaples sur la Canche, permettant le passage du tramway Etaples à Paris-Plage. Le 30 août 1909, par acte notarié, les frères de la Rue vendu le Grand Hôtel et le casino de Messieurs Dabreu et Leffet de Serre pour la somme de 550 000 F. M. de la Rue reste le directeur.

Démoli en 1912, un nouveau bâtiment est construit dans le même emplacement. Cet hôtel dispose d’une première transformation majeure en 1926, avec la construction du nouveau Grand Hôtel par la société de Clavier sur les plans de l’architecte Raoul Jourde. En 1956, le Grand Hôtel est transformé en un hôtel de la Mer.

Le tout a été démoli en 1979 pour faire place, à la Résidence de la Mer et de ses 196 unités, sur les plans de l’architecte Louis Quételart, réalisé par le promoteur « Groupe Concorde ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s