1887 – Chalet Noëmie

Construit par l’entrepreneur Charles Dequéker sur la parcelle n°11, il fut détruit par un incendie le 21 septembre 1895.
Il était situé boulevard de la mer, entre la rue de la Paix et la rue St Amand, entre les chalets Mon Caprice et Mireille (au niveau aujourd’hui de la Résidence Le Fontainebleau II). Edouard Lévêque relate dans son livre « Histoire de Paris-Plage et du Touquet, souvenirs et impressions , page 211, qu’il semble que ce soit la frise au-dessus du toit, sur le coté, qui s’est enflammée.

Il avait l’aspect d’un vaste chalet suisse avec toutes ses découpures. Il appartenait au commandant Pélagot, de la garde républicaine, chevalier de la Légion d’honneur.

Photo de Patrice Crépin, vers 1890, 3ème chalet en partant de la droite

Le feu se propagea du coté du Chalet Caprice en bois vers la droite, en revanche les villas à gauche à coté de Mireille furent préservées grâce à sa construction en briques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s